vendredi 5 août 2016

Rock me Young brothers

Le 18 février 2003, le rêve de tout rocker qui se respecte devient réalité quand on apprend dans l'après-midi qu'Angus et Malcolm Young ont jammé avec les Rolling Stones au Enmore Theatre de Sydney le soir même (il faut tenir compte du décalage horaire). La belle époque d'avant Facebook et Twitter où l'information n'était pas immédiatement et mondialement partagée et conservait quelques heures le goût d'un bon vin savouré entre amis choisis.

Entre "Start Me Up" et "Honk Tonk Women", les Stones et les frères Young ont interprété "Rock Me Baby", un standard du blues, popularisé par B.B. King en 1964 qui devient au passage son premier top 40 dans les charts US. Cette version est inspirée du titre "Rockin' and Rollin'", enregistrée en 1950 par Lil' Son Jackson (1915 - 1976), elle-même issue de chansons blues traditionnelles et plus anciennes des années 20 et 30.
"Rock Me" de Muddy Waters de 1956 est également la petite sœur de la chanson de Jackson. 

"Rock Me Baby" est un des classiques blues les plus repris, sur disque comme en live. On citera, sans être exhaustif, les versions d'Otis Redding, des Animals, de Lightnin' Hopkins, d'Ike & Tina Turner,  de Jimi Hendrix, des Doors ou de Deep Purple...

Fans absolus des Stones, les frères Young heureux comme des gosses prendront goût à l'exercice et AC/DC ouvrira même pour la bande à Jagger sur 3 dates en Allemagne en juin 2003 et à Toronto le 30 juillet (festival Toronto Rocks). Angus et Malcolm y interpréteront de nouveau "Rock Me Baby" avec leurs glorieux ainés

Last but not least, le dernier jam aura lieu à Twickenham (Rugby Ground) le 20 septembre, durant lequel Malcolm se fendra même d'un solo mais à sa place habituelle sur scène, en retrait à gauche en dépit des vaines tentatives de Ron Wood et de Mick Jagger de le faire avancer.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.