vendredi 29 juillet 2016

Buster Brown

Avant AC/DC, Phillip Hugh Norman Witschke Rudzevecuis, mais appelons le Phil Rudd, a joué dans de nombreux groupes de Melbourne.

C'est Buster Brown qui marque la vrai première étape sérieuse dans sa carrière, combo dans lequel Angry Anderson, alors finement chevelu, futur chanteur des fabuleux Rose Tattoo oeuvre au chant. Le premier (et finalement unique) album du groupe, "Something to Say", très bon au demeurant, parait en Décembre 1974, mais Phil, qui figure bien sur le disque, a déjà rejoint une autre formation, Coloured Balls.


Trevor Young (aucun lien de parenté avec qui vous savez), batteur en exercice de Coloured Balls informe Phil qu'AC/DC est à la recherche d'un nouveau batteur. Sans doute un peu timide, Phil demande en vain à Geordie Leach, bassiste de Buster Brown de l'accompagner à l'audition.

Phil s'y rend donc seul, et le reste appartient à l'histoire avec un grand H d'AC/DC et du rock en général, tant son jeu, tout sauf simple, mais au contraire diaboliquement précis, puissant et groovy constitue un élément nodal de la musicalité du groupe. 

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.